illustration pour t-shirt

Ces dernières semaines, j'ai travaillé sur une commande d'illustration pour le t-shirt d'un club d'escalade.
Une commande assez plaisante puisqu'il fallait représenter les mascottes de l'association (les animaux qui définissent les catégories de grimpeurs) en mode "super-héros".

Après différents essais, concertations et modifications, voilà le résultat de mon travail :
De gauche à droite : une fourmis, un écureuil, un panda, un chimpanzé et un lézard.


Certains auront reconnus l'inspiration : je suis parti sur un petit hommage au générique de la série animée Justice League de 2001 avec tous ces héros postés sur une colline :
(cette image me donne tellement de frissons !)


Et voici le résultat à l'impression :

Personnellement, je ne serais pas parti sur un détourage de l'illustration sur fond blanc pour l’apposer sur une couleur foncée mais ça, ce sont les goûts et les couleurs...


En tout cas, une chouette expérience que je renouvellerai avec plaisir !

Back to business !

Cela faisait presque un mois que je n'avais pas donné de nouvelles, (mis à part quelques petits croquis postés sur mon compte Instagram) et pour cause : j'étais en plein déménagement !

Tous les cartons ne sont pas encore déballés mais j'ai enfin un vrai beau bureau pour travailler, regardez plutôt :

Au programme de ces prochains jours : des nouveaux dessins, en tradi ou en numérique et on terminer le découpage de l'épisode 0 du reboot de Lost Angels.

J'ai même pour projet de filmer certaines sessions... à suivre sur une future chaîne YouTube ?

Nouveau site des Éditions Carnaval

Une de mes autres passions, avec le dessin et l'escalade, c'est le code !

Ça peut paraître bizarre pour beaucoup de monde, mais coder des pages web et me triturer la tête pour savoir si tel ou tel bouton sera mieux un pixel au-dessus ou en-dessous, pour moi, c'est l'éclate totale ! (j'exagère peut-être un chouïa...)

Bref, ces derniers jours, je n'ai pas trop dessiné puisque j'étais surtout en train de coder (quand je n'étais pas en train de grimper...). Parmi mes travaux, je me suis décidé à refaire le site des Éditions Carnaval, à abandonner les templates tout prêts (bye bye blogger, bye bye les wordpress installés chez Free) et à tout coder moi-même. Il faut dire que j'ai en tête un projet bien particulier de publication au format webcomics, depuis un moment.

C'est loin d'être prêt alors en attendant, j'ai fait une petite page statique et j'ai acheté un nom de domaine, à découvrir sur :


Pour rappel, vous pouvez toujours commander des exemplaires de "Génération Héros #1" !

[WIP] Lost Angels #0

Petit point sur l'avancement de l'épisode 0 du reboot de ma BD Lost Angels.

Ma méthode de travail s'inspire de la fameuse "Méthode Marvel" prônée par Stan Lee dans les années 60, à la différence que je suis seul auteur :

  1. Je rédige un bref synopsis, sans réel détail.
  2. Je dessine un storyboard avec le nombre de pages prévues (voir ci-dessous).
  3. Je reprends l'écriture du scénario, en redéfinissant éventuellement le découpage et en y ajoutant les dialogues et légendes.
  4. Je dessine les pages définitives (crayonné, encrage, colorisation, lettrage).

Dans le cas de l'épisode 0, le synopsis est assez court puisque l'histoire tiendra sur 5 pages. Ci-dessous, mon avancement sur le storyboard :

J'avoue avoir tendance à m'appliquer un peu trop sur cette étape... Mais au final, cela me fera gagner un peu de temps puisque je n'aurais plut qu'à "décalquer" les cases en y apportant des améliorations.

J'ai également un tableau de suivi me permettant de voir l'avancement de mon travail :

N'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux pour plus d'aperçu des coulisses !

Spread your wings

Suite à l'article de la semaine dernière, j'ai repris mes croquis pour faire un petit assemblage et concrétiser mes essais sur les ailes des anges pour le reboot de ma BD "Lost Angels".

Voici le résultat avec une colorisation rapido sur le croquis, histoire de... :

(cliquez pour voir en plus grand)

  1. Les ailes "classiques", très proches de la BD originale.
  2. J'ai imaginé que les ailes pouvaient être comme des sortes d'éclairs.
  3. J'ai repris l'idée originale (1) en essayant d'affiner les ailes avec des courbes plus élégantes.
  4. Je ne saurais pas trop dire ce que j'avais en tête sur cet essai ; peut-être quelque chose de plus abstrait, presque tribal.
  5. Des courbes plus plates, des ailes plus droites, à la limite des griffes de Wolverine.
  6. J'ai imaginé que les ailes n'étaient pas connectées entre elles, qu'elles "flottaient" au-dessus du personnage plutôt que de partir du dos.
  7. 8. Pour les deux dernières, je me suis inspiré d'illustrations de l'armure de Pégase du manga "Saint Seiya".

Au final, je suis encore assez indécis (à noter que j'ai tout de même écarté une version des croquis postés dans le post précédent).
Je dirais que ça se joue entre la 3, la 5 et la 6 mais que j'aime beaucoup l'idée de la 2, aussi. J'en viens même à me demander si la forme des ailes ne pourraient pas varier, selon les anges...

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Review : SketchTech LED Artist Tracing Table

Il y a quelques jours, j'ai reçu ma tablette lumineuse commandée sur le site Prestigify (alpagué par une pub plutôt bien ciblée sur Instagram).

En regardant les détails du produit et les avis, je n'ai pas beaucoup hésité longtemps à l'acheter.

J'ai profité d'une recherche graphique pour ma BD "Lost Angels" (qui fera l'objet d'un prochain article sur ce blog) pour tester ce nouveau jouet.

La tablette est un peu plus large qu'une feuille A4 et est particulièrement fine (4mm) :


Elle est livrée avec un câble USB/microUSB mais pas de prise adaptateur.
Il y a un unique bouton pour allumer et choisir parmi les 3 niveaux de luminosité.

L'essai va donc consister à dessiner des ailes par dessus ce dessin de Nelcia, sans toucher à l'original :

L'avantage de la finesse de cette tablette lumineuse est que j'ai pu la glisser entre deux feuilles de mon carnet de croquis.
Le papier se "fixe" tout seul à la surface en plexi, ce qui est plutôt confortable. Hormis une réglette noire sur le côté, la surface est entièrement composée de LED avec un petit film blanc perforé qui tamise la lumière.
L'autre avantage est le choix du niveau de luminosité qui permet de s'adapter à l'épaisseur du papier, sans s'aveugler :

Dans mon cas, le niveau 2 s'est révélé suffisant pour du papier à croquis 90g :
Au bout de plusieurs minutes d'utilisation, je n'ai pas spécialement senti la tablette chauffer.

Dans l'ensemble, c'est un premier essai assez concluant : un outil plutôt bien conçu, simple, agréable à manipuler, peu encombrant et surtout, le réglage du niveau de luminosité est vraiment appréciable.

Il faut dire que le seul point de comparaison que j'ai est une table lumineuse fabriquée maison que j'utilisais il y a quelques années et qui était tout le contraire de celle-ci : volumineuse, lourde, chauffait vite... (toutefois, elle avait l'avantage d'être sur-mesure : inclinée et assez grande pour dessiner sur du A3, en long et en large)

En conclusion, c'est une tablette lumineuse que je recommande pour ceux qui en auraient l'utilité.

À très bientôt pour le résultat de cette petite expérience...

Carnaval : nouveau logo

Une des premières choses sur lesquelles je me suis penché, en voulant reprendre mes projets de bandes dessinées, était de déterrer le label Éditions Carnaval sous lequel j'ai publié mes précédentes créations.

entête du blog des Éditions Carnaval

Parmi les projets que je compte publier sous ce label, il y a le reboot de ma BD "Lost Angels" (dont j'ai déjà montré quelques travaux préparatoires sur mon compte Instagram).

En fin d'année dernière, j'ai retravaillé le logo des Éditions Carnaval. Mon souhait était de le moderniser tout en restant fidèle à son identité : garder le symbole de la bauta (costume vénitien) ainsi que le noir et blanc (à l'époque, le noir et blanc faisait référence aux premiers fanzines que je publiais... en noir et blanc).

Voici une des premières versions que j'ai pu réaliser :

Finalement, je n'ai pas retenue cette dernière, en partie parce qu'elle s'adaptait mal pour les images de profil sur les réseaux sociaux.
Je suis donc parti sur un design qui s'harmoniserait mieux s'il devait être dans un rond ou un carré, en grand ou en petit.

Voici le résultat final, le nouveau logo des Éditions Carnaval :

ci-dessus : évolution du logo depuis la création du label

Et en bonus, un croquis de Nelcia, héroïne de ma BD "Lost Angels" :

Maintenant, il va falloir refaire le site des Éditions Carnaval et avancer sur ces projets ! N'oubliez pas de me suivre sur les réseaux sociaux pour voir la progression de tout cela.